Dessins encre de chine et aquarelle

Dessins à la plume par Annie Sotty



Accueil artiste Annie Sotty

Dessins plume
Dessins humoristiques


Site des Sotty
La Pepette
Alexandre Sotty
Vivre à Frontenard
Contacts et liens



Frontenard le 10 mars 2017 par Annie Sotty.

Je vais avoir 73 ans cette année, je revendique mon parcours et je suis fière des choix que j'ai fait à certaines époques.

Dans ma plus petite enfance et même après mon entrée aux Beaux Arts, je dessinais des femmes et des costumes et je rêvais et imaginais des défilés de mode.



VOIR ce défilé que j'ai dessiné en 1958 alors que j'avais 13 ans

je m'amusais à ces jeux pendant des heures


Je semblais obligatoirement destinée à des métiers me permettant de m'exprimer et de m'accomplir dans ce qui apparaissait comme mes atouts les plus évidents.

A 16 ans, je suis donc tout naturellement entrée à l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Dijon puis à 19 ans, le 1er mai 1962 j'ai complétement bifurqué vers des autres objectifs laissant en pointillé les dessins et "ma destinée artistique"
J'ai tout plaqué : les Beaux Arts , la peinture, le cocon familial et un avenir tout tracé.

Je me suis mariée et j'ai épousé d'autres desseins plus conformes à mon MOI.
Le directeur des Beaux Arts de l'époque m'a dit quand je lui ai annoncé que j'arrêteais tout en cours d'année : "Va si tu préfères raccomoder des chaussettes toute ta vie ... c'est une belle connerie"

Aujourd'hui, après 53 années de mariage, 5 enfants et plus d'une dizaine de petits enfants. Etait-ce vraiment une connerie ?
Assurément oui pour certaines féministes qui ne comprennent et n'admettent la réussite d'une vie qu'à travers une réalisation sociale bien souvent mimant la gente masculine, ils diront donc que j'ai raté ma vie ! En revanche d'autres comprendront qu'il y a autant de réussites personnelles que d'individus !

Je sais que je n'ai pas râté ma vie (bien au contraire) mais certes j'ai négligé faute de temps et d'envie, mes aptitudes naturelles au dessin et à la création artistique.

Questions : aurais-je pu concilier une carrière artistique et la vie de femme telle que je la concevais ?
La réponse est : Non !


Daniel a écrit : "Chacun de nous est porteur d'un seuil au delà duquel il devient obligatoirement con, despote et/ou salaud en devenant riche, célèbre, important, savant, puissant ou simplement investi d'un rôle ou d'un costume"
Je crois qu'aucun d'entre nous n'a connaissance de ce seuil et à défaut de le connaître, j'ai préféré la prudence car je savais que le costume et le statut "d'artiste" modifierai en profondeur mon MOI et ma capacité à réussir MA vie.

Je souhaite à toute femme de vivre le bonheur ; hier à 20 ans comme aujourd'hui à plus de 70 ans. Et maintenant que le temps avance beaucoup plus lentement, je vais tenter de me remettre un peu plus au dessin, mais toujours sans ambition et suis-je vraiment motivée ?


CLIC sur les miniatures pour agrandir les photos des dessins à la plume de Annie Sotty







Daniel et Annie Sotty
2 rue de l'Abergement
71270 Frontenard
daniel@sotty.com

hébergement site chez online.net